Découvrir, pratiquer, vivre la danse et les arts du mouvement à Saint-Étienne et dans la Loire.
Spectacles, stages, ateliers, écoles de danse, événements, rencontres entre publics et artistes.

Écrire à Info Danse Loire

SELECT m.id_motcle, m.libelle FROM motcle m, type_motcle t, asso_motcle_type_motcle s WHERE t.libelle='Menu-haut' AND t.id_type_motcle = s.type_motcle_id AND s.motcle_id = m.id_motcle AND m.etat='1' ORDER BY couleur;
< Retour

Les Orteils de Sable


Depuis vingt ans, Mireille Barlet chorégraphie l’adolescence avec acuité à Saint-Étienne. Entrer dans la compagnie Orteils de Sable, c’est grandir dans sa tête et dans son corps. Puis acquérir un trésor : la liberté.


Orteil de Sable, Œil de Lynx


 

Composée de six filles et de trois garçons, la compagnie Orteils de Sable génération 2018 travaille sur sa nouvelle création. Info Danse Loire a vu une avant-première de la future pièce. Mireille Barlet, chorégraphe, distille une danse théâtralisée qui galvanise une jeunesse avide de franchir les barrières. Danser sans s’en laisser conter.

 

 

Crédit photo : Ballets contemporains de Saint-Étienne....
Marcher à reculons. Serrer les poings. Porter une perruque de tulle rouge. Se passer du noir sur les lèvres. Pianoter sur le dos d’un·e partenaire, puis l’expédier sur son dos. Faire une galipette à l’envers. Offrir un sourire à la grimace au public…

 

 

 

De l’autre côté du miroir offre trente minutes de liberté effrénée à neuf adolescent·e·s avides de s’affirmer. S’ils se comportaient ainsi place Jacquard, la police se lancerait à leurs trousses. Mais comme tout se passe sur scène devant un public bienveillant, tout le monde est content. Y compris la chorégraphe.

 

 

 

Devenir Orteil de sable, c’est retirer l'uniforme, envoyer valser les postures, puis s’offrir une expérience hors normes par la danse.

 

 

 

 

 

Danser entre deux contrôles de maths.

 

Crédit photo : Ballets contemporains de Saint-Étienne....
Paradoxe : créer avec son corps implique une rigueur. Mireille Barlet, qui a créé la compagnie Orteils de Sable en l’an 2000, pose le cadre : deux répétitions par semaine ; une semaine de stage lors des vacances scolaires ; s’engager deux années minimum sur une création ; respecter les consignes de sécurité et ne toucher ni aux projecteurs ni aux câbles. Si l’adolescent·e adhère, alors l’aventure lui ouvre ses bras.

 

 

En France, trois villes connaissent une expérience humaine hors du commun pour des jeunes : entrer dans une compagnie de danse contemporaine tout en poursuivant leur scolarité.

 

 

C’est encore plus vrai à Saint-Étienne puisque les neuf adolescent·e·s qui forment les Orteils de Sable suivent une scolarité normale, hors des filières à horaires aménagés. Jusqu’au bac, ils mènent de front leurs études et leur engagement artistique.

 

 

 

Organiser le désordre.

 

Crédit photo : Ballets contemporains de Saint-Etienne....
La danse contemporaine que transmet Mireille Barlet mêle précision et créativité. Précision dans la gestuelle, la technique, la fluidité, à chaque étape de la création ; droit qu’a chaque participant·e à tâtonner, proposer, imprimer sa marque dans une création collective.

 

 

 

Certes, une équipe d’adultes encadre le projet : costumière, chargée de production, régisseur… Mais la chorégraphe explique : « Une fois sur scène, les adolescents s’approprient leur pièce. C’est leur représentation. Sur le plateau, ils ne reçoivent d’ordre de personne. Ils s’expriment à titre individuel et collectif. »

 

 

 

La danse selon Mireille Barlet reflète un choix philosophique : « Tous ensemble, tous différents. »

 

 

 

 

 

Danser la mixité.

 

Crédit photo : Ballets contemporains de Saint-Étienne....
À dix-huit ans, un Orteil de Sable quitte le groupe puisque telle est la règle. Les uns continuent à danser ; d’autres non. Alors un miracle a lieu : de nouveaux Orteils âgés de huit à douze ans frappent à la porte de la compagnie. Depuis vingt ans, Saint-Étienne engendre des graines de danseuses et de danseurs. Le groupe se recompose. Il entretient la flamme de la créativité.

 

 

Grandir avec les Orteils de Sable, c’est s’affranchir de stéréotypes. Filles et garçons partagent la même danse en s’appuyant sur une base technique, ainsi que sur un large spectre d'interprétations.

 

 

Sur scène, ils se portent, se touchent, se taquinent, s’enlacent, se défient, roulent au sol, un air mutin au coin des lèvres. Ils piétinent du tulle blanc comme s'ils contournaient les traditions du mariage. Ils agrippent l’invisible, l’air de dire : « aujourd’hui, demain, personne n’a prise sur moi. »

 


 

Un geste, une danse.

 

Crédit photos : Ballets contemporains de Saint-Étienne....
À la fois mimes, comédiennes et comédiens, ils envoient un message au public : chaque geste de la vie quotidienne est l'amorce d'une danse. Se brosser les dents devant le miroir, c’est déjà danser. Masser un·e ami·e pour l’apaiser, c’est encore danser. Enlacer son père ou sa fille, c’est toujours danser. « Dansons, dansons, sinon nous sommes perdus ! » La phrase de la chorégraphe Pina Bausch trouve un écho jusque sur un plateau, à Saint-Étienne et dans la Loire.

 

 

La nouvelle création des Orteils de Sable sera présentée en novembre 2018. La pièce Sur un chemin extraordinaire a trois parties. Sur la musique du Boléro de Ravel, danseuses et danseurs interprètent l’ordre, mot cher aux hommes politiques jusqu’au président de la République. Sur La création du monde de Darius Milhaud, l’être humain affirme son individualité et son autonomie.

 

 

La troisième et dernière partie tente une synthèse entre deux pôles : ce sera le (dur ?) retour à la réalité.

 

 

Empreinte pour toute une vie.

 

Les 9 Orteils de Sable en 2018 : Diana, Élise, Émilia, Gabriel, Johanne, Lehna, Melen, Saëns, Zoé....
De l’autre côté du miroir récompense une chorégraphe arrivée à maturité. Mireille Barlet maîtrise avec brio le processus complexe de la création artistique avec un groupe d’adolescent·e·s. Techniquement maîtrisée, d’esprit résolument libertaire, la pièce offre un cadeau rare à de jeunes danseuses et danseurs : apprivoiser les règles de la vie tout en restant fidèles à elles et à eux.

 

 

 

Nul doute que dans vingt ans, les Orteils de Sable puiseront dans l’expérience matière à tracer leur chemin ; quitte à tourner le dos à une petite cheftaine ou à un petit chef trop pressant.

 

 

 

La danse serait-elle est un puissant moteur d’émancipation ? Les cent Orteils de Sable qui ont participé à l'aventure depuis l’an 2000 connaissent sans doute la réponse.

 

 

• Info Danse Loire informe ses lectrices et ses lecteurs des représentations publiques de De l’autre côté du miroir dès novembre 2018.

 

 

 

∿ ∿ ∿ ∿ ∿ ∿ ∿

 

Continuer sa danse :

 

 

 

 

Info Danse Loire : semer des graines de danse, de Saint-Étienne à L'Horme.